Koulitch : comment bien préparer cette brioche russe ?

Après quelques jours de la célébration de la pâque par les catholiques, vient le tour des orthodoxes. Chez les orthodoxes russes c’est un moment où spécialités culinaires et traditions se mélangent. En souvenir de leur sauveur Jésus-Christ, le samedi dans l’église, ces orthodoxes dégustent à cœur et joie, une brioche pascale. Il s’agit là d’un gâteau préparé à la veille du vendredi sain. C’est une recette qui est d’origine russe d’ailleurs. Tous ceux qui ont une fois gouté cette brioche ont apprécié sa saveur. Voulez-vous savoir comment bien le préparer ? Voici la solution. à travers ce guide vous saurez comment bien préparer le koulitch, cette brioche russe tant appréciée par les gourmets.

Ingrédients pour la préparation du koulitch

Ici nous donnons l’exemple de la quantité d’ingrédients de 12 personnes.

Vous avez besoin de :

  • 10 verres de farine
  • 2 sachets de levure de boulanger
  • 2 verres de lait
  • 200 g de beurre
  • 1 verre de raisins secs
  • 12 œufs
  • 4 cuillères à soupe de sucre
  • 100 g de fruits confits
  • 1/2 verre d’amande effilée
  • 2 cuillères à soupe de cognac
  • café d’arôme de vanille
  • citron

Vous aurez à utiliser certains ustensiles tels qu’un saladier, une cuillère en bois, un fouet et un four.

Préparation de Koulitch

Pour réussir votre koulitch, vous devez dissoudre la levure dans un verre de lait tiède dans un bol. Laissez le verre pendant 10 minutes au chaud. Maintenant, trempez les raisons dans le rhum. Tamisez 125 g de farine dans une jatte ; ajoutez le reste du lait, et mélangez bien la préparation. Maintenant, ajoutez la levure, couvrez et laissez reposer pendant 10 minutes au chaud. À présent, dans un bol, séparez les blancs des jaunes d’œuf. Battez les jaunes avec le sucre et ajoutez la vanille suivie du rhum. En ce qui concerne les blancs d’œufs, battez-les avec une pincée de sel pour les rendre mousseux.

Après 30 minutes, la pâte devait surement être prête. Ajoutez à la pâte les jaunes d’œufs puis les blancs d’œufs et vous remuez le tout. Vous ajoutez également un peu de farine et remuez. Vous devez maintenant pétrir la préparation pendant 10 minutes en ajoutant graduellement toute la farine. Quand la pâte est élastique, commencez à ajouter le beurre. Maintenant, mettez la patte dans un saladier légèrement graissé. Couvrez et laissez-la dans un endroit chaud pendant une heure et demi. Après ce temps, vous devez pétrir encore la pâte pour quelques minutes. Saupoudrez les raisins avec la farine. Déposez les raisins saupoudrés, amandes et fruits confits autour de la pâte. Continuez à pétrir l’ensemble. Maintenant, divisez la pâte en deux et placez-les dans des moules à panettone recouverts de papier sulfurisé. Couvrez les moules d’un linge et laissez lever jusqu’à ce que la pâte double de volume. Vous devez faire attention à ce niveau. Évitez de secouer la brioche sinon elle va retomber. Il faut cuire à 180 °C pendant une heure. Retirez les moules, déposez les sur une table et laissez les refroidir.

Maintenant, préparez le glaçage dans un bol. Mélangez un blanc d’œuf avec du sucre glacé, ajoutez un filet de jus de citron, puis couvrez le gâteau de ce mélange.

Et voilà ! Votre brioche russe est prête !

Bonne dégustation !

Fondue bressane : la meilleure alternative à la fondue bourguignonne ?

Amoureux de mets de convivialité, que préfériez-vous entre les fondues et du rosbif ? Les fondues font-elles partie de vos habitudes alimentaires ? Je parie que oui car les fondues constituent l’un des plats très consommés aujourd’hui. Parmi les diverses formes de fondues qui sont cuisinés, deux surtout font le bonheur des fanatiques de cette spécialité. Il s’agit de la fondue bourguignonne et de la fondue bressane. Si vous aimez les fondues, laquelle préférez-vous ? Découvrons dans cet article la particularité de chacune.

La fondue bourguignonne : de quoi est-elle faite ?

La fondue désigne à l’origine un mets à base de fromage fondu dans lequel on trempe des morceaux de pain (selon le dictionnaire). Elle fait intervenir de la soupe à base de fromage et des pâtes de blé cuites. Les morceaux de pain sont trempés dans la soupe avant d’être portés à la bouche. La fondue bourguignonne est basée sur le même principe mais fait intervenir de la viande rouge qui peut être celle du bœuf ou du cheval, et de l’huile. Les viandes crues, émincées et brochées sont trempées dans l’huile chaude contenue dans le caquelon ou la casserole. Les viandes cuisent dans l’huile chaude avant d’être mangées. La recette est plutôt facile mais elle est pauvre en ingrédients.

La fondue bressane : quels sont ses particularités ?

La fondue bressane ou fondue paysanne est très riche en ingrédients ainsi qu’en saveurs. Elle est composée essentiellement de la viande de volaille (surtout de la viande de poulet), des épices, de l’œuf, et des miettes de pains. La recette de la fondue bressane fait obtenir une fondue riche en protéines, savoureuse, croustillante et fondante. Qui parmi ne rêve pas de consommer ce plat sur le champ ? C’est la raison pour laquelle je partage avec vous cette recette que j’ai aussi découvert en ligne.

Recette de la fondue bressane à base de la viande de poulet

Vous savez déjà de quels ingrédients vous auriez besoin. Il vous restera juste à apprêter une casserole ou un caquelon, 2 bols, des brochettes en bois et un réchaud.

Vous allez commencer par découper la viande crue de poulet en petits morceaux (pas trop petits ni trop grands), puis en faire des brochettes de viande avant de les placer dans votre réfrigérateur.

Dans un bol, cassez ensuite les œufs et séparer le blanc du jaune d’œuf. Vous aurez besoin du jaune d’œuf pour dorer les viandes. Ajoutez un peu de sel et de la poudre de poivre au jaune d’œuf. Préparez dans un autre bol des miettes de pains ou chapelures. Chauffez dans la casserole ou dans le caquelon de l’huile et régler votre réchaud de sorte que l’intensité du feu soit suffisamment élevée pour maintenir l’huile chaude.

Sortez vos brochettes de viande, trempez chacune dans le jaune d’œuf. Mettez-les ensuite dans les miettes de pain avant de verser le tout dans l’huile chaude. Laissez frire pendant environ 3 minutes avant de les retirer de l’huile. Assurez-vous que les fondues soient bien dorées et également fondantes. Il vous suffit d’en couper quelques-unes pour le savoir.

Je vous avoue que la fondue bressane est un mets savoureux. Sans contexte, elle constitue une meilleure alternative à la fondue bourguignonne.

A la découverte de la Koulitch, une délicieuse brioche russe

L’univers de la pâtisserie réserve aux fins gourmets des surprises plus délicieuses les unes que les autres. Avez-vous entendu parler de la fabuleuse brioche russe, Koulitch ? Voulez-vous l’intégrer dans vos menus pour faire le bonheur des vôtres ? Préparez-vous pour un aller simple à la découverte de la Koulitch : la délicieuse brioche russe.

La Koulitch : origine

La Russie propose dans la liste de ses merveilles culinaire la Koulitch, le gâteau traditionnel de Pâques dans la religion orthodoxe. L’origine de cette tradition est inconnue. Mais ce n’est pas le plus important. Cette brioche russe contient des fruits confits. La tradition veut qu’on la décore des lettres “XB” en caractères cyrilliques « Христосъ Воскресе » pour “ Christie voskres” ce qui signifie : « Le Christ est ressuscité ! ». La traditionnelle Koulitch de Pâques est faites pour la messe du dimanche de Pâques. On la place dans un panier qu’on décore de fleurs. On met en son centre une chandelle afin qu’elle soit bénie par le prêtre.

Recette de la Koulitch

Ingrédients

Pour 6 personnes la préparation dure environ une heure vingt-cinq minutes. Voici les ingrédients dont vous aurez besoin :

  • 5 verres de farine
  • 1 verre de lait
  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 6 œufs
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 100 g de beurre
  • 1/2 verre de raisins secs
  • 1/4 verre d’amandes effilées
  • 1 cuillère à soupe de cognac.

Préparation

  • Faites bouillir le lait. À feu doux, versez le lait délicatement et mélangez 1/2 verre de farine jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et laissez refroidir. Dans cette préparation tiède, versez la levure, mélangez et mettez ce mélange à l’abri des courants d’air afin de faire monter la pâte.
  • Dans un saladier, battez les jaunes d’œufs avec le sucre et ajoutez à la préparation le lait et la farine. À nouveau, laissez la pâte monter.
  • Dans le restant de la farine, versez le beurre fondu et pétrissez jusqu’à obtention d’une pâte épaisse. Ajoutez-y les raisins secs et le Cognac.
  • Mettez la pâte dans un moule profond et parsemez-la d’amandes effilées. Laissez la pâte monter durant deux à trois heures. Enfournez et faites cuire à 200-220 °C pendant 60 à 70 minutes.

À la fin de la cuisson, démoulez la Koulitch. Vous pouvez décorer votre Koulitch façon fedo. Pour ce faire, utilisez des fruits confits et du sucre dilué dans quelques gouttes d’eau et chauffé afin de le cristalliser.

Conclusion

Pour la réalisation de la Koulitch, vous devez non seulement respecter le déroulé de la recette  mais aussi vous armer de patience. Le principal est qu’en fin de compte, le résultat est exquis. Bonne dégustation !

Daube de sanglier : comment la préparer ?

La viande constitue l’une plus grandes sources de protéines. Diversifier ses sources de protéines en consommant plusieurs types de viande saine constitue un bon moyen d’entretenir ses cellules. La viande de sanglier est l’une des bonnes viandes à cet effet. Différent des autres viandes, elle possède un mode de préparation un peu spécial. La recette la plus répandue pour la cuisson du sanglier est appelée daube de sanglier. C’est une recette provençale qui est obtenue par la cuisson à l’étouffée. Comment prépare-on la daube de sanglier ? Réponse dans cet article.

De quels ingrédients avez-vous besoin ?

La recette provençale de la daube de sanglier nécessite d’avoir à sa disposition un certain nombre d’ingrédients dont notamment les fruits et légumes et certaines épices. La quantité des ingrédients dépend du nombre de personnes à qui le repas est destiné. Ici, c’est l’exemple des ingrédients d’une daube de sanglier au vin rouge pour 4 personnes qui est présenté. Alors, prenez :

  • 850 g de sanglier coupé en gros cubes
  • 50 cl de vin rouge
  • 50 cl de fond brun
  • 2 carottes
  • 1 cuillerée de soupe de farine
  • 3 gousses d’ail
  • 5 cl d’huile
  • 100 g de lard fumé
  • 2 oignons
  • 1 bouquet garni
  • Du poivre en grain
  • du thym
  • de la sauge
  • des feuilles de laurier.

À part ces ingrédients, vous avez besoin principalement d’ustensiles tels qu’un couteau propre, un saladier, une cuillère, une cocotte, une mijoteuse électrique si possible.

Maintenant, passons à la préparation.

Préparation d’une daube de sanglier au vin rouge

La réalisation de cette recette se fait en deux grandes étapes.

  • 1ère étape

Une grande partie de la préparation se fait à la veille, c’est-à-dire 12  à 24 heures avant la préparation proprement dite. À la veille, vous devez préparer la marinade comme suit : vous allez découper la viande sanglier en gros cubes et les déposer dans un saladier. Vous pelez les tomates et les coupez en quartier. Coupez également les carottes en rondelles et émincez les oignons. N’oubliez pas d’écraser sans perler les gousses d’ail. Vous ajoutez le poivre et le vin rouge. Mélangez le tout et vous le conservez dans un réfrigérateur pendant 12 heures à 24 heures.

  • 2e étape

Le lendemain, filtrez la marinade. Vous prenez le bouillon de la marinade, une gousse d’ail, deux échalotes, 6 grains de poivre, 6 grains de clou de girofle, 6 g de beurre, 40 g de farine, 2 carottes et de l’huile. Vous mettez de l’huile dans une cocotte et ajoutez du beurre. Versez les morceaux de viande dans l’huile, les échalotes hachées, la farine et le bouquet garni. Laissez cuire la préparation pendant une heure. Après, vous ajoutez les carottes. Laissez cuire la préparation encore pendant une heure.

Après cette dernière heure de cuisson, vous avez, tout fumant de saveur, votre plat de daube de sanglier.

Bon appétit !

Comment réussir son anchoiade ?

Les anchois sont des espèces halieutiques très utilisées dans la cuisine européenne. Riches en protéines et oligo-éléments, les anchois se combinent très bien avec d’autres ingrédients. On les mélange par exemple avec les épices, les légumes et de l’huile d’olive. Cela permet d’obtenir un plat complet dénommé anchoïade. L’anchoïade est une forme de pâte qui peut être préparée de plusieurs façons. Mais le plus important est de connaître le mode opératoire ou les astuces pour bien la réussir. Découvrons les astuces pour réussir son anchoïade maison.

Recette provençale : anchoïade maison

Il existe une diversité de recettes maison, mais tous sont basés sur le même principe et nécessitent presque les mêmes ingrédients, à quelques différences près.

Le premier pas à effectuer pour réussir son anchoïade est d’abord de bien choisir les anchois. Il est donc préférable de se rendre chez des mareyeurs d’anchois. À défaut, il faut aller chez les vrais revendeurs d’anchois pour acheter des anchois côtiers. Ces derniers possèdent des propriétés organoleptiques supérieures aux anchois de celles des larges.

Ensuite, il faut se rendre chez les épiciers pour acheter le restant des ingrédients. Au nombre de ceux-ci, il  y a l’ail, le poivre, du vinaigre, de l’huile d’olive et des légumes si vous comptez faire une recette aux crudités.

Une fois chez vous, vous transformez les anchois en des filets d’anchois. Cette opération consiste à laver, à éventrer les anchois et à séparer le squelette et la queue de la chair. Une fois terminé, vous passez au salage, qui consiste à tremper les anchois dans du sel. Vous les laissez mariner pendant environ 10 minutes, le temps d’apprêter les autres ingrédients. À l’aide du mortier, vous écrasez l’ail et le poivre après les avoir bien nettoyés.

Les 10 minutes passées, vous dessalez les anchois. Vous ajoutez quelques gouttes de vinaigre et les réduisez en pâte. Vous ajoutez l’ail et le poivre précédemment écrasés à la pâte d’anchois. Vous mélangez le tout de façon à obtenir une pâte mixte ferme.

Vous pourriez ajouter à l’ensemble les légumes si vous aviez choisi la recette aux crudités. À l’aide du robot de cuisine Thermomix ou de n’importe quel appareil mélangeur, vous mélangez tous les ingrédients.

Vous finissez la recette en ajoutant quelques gouttes d’huile d’olive. La sauce crémeuse et onctueuse obtenue sera mise dans un pot à couvercle et conserver au frais avant et après chaque consommation.

Comment et avec quoi peut-on consommer son anchoïade ?

L’anchoïade étant une forme de pâte, elle peut être consommée chaud ou froid et comme mets d’entrée ou apéritif. Ce qui signifie qu’elle peut être aussi servie avec des légumes crus (la carotte, la betterave, la laitue, le chou…). Pâte crémeuse, elle peut également remplacer votre beurre ou votre confiture pour la tartine. Vous pourriez ainsi faire votre tartine à l’aide de cette pâte juste après avoir grillé votre pain. Vous avez également la possibilité de la consommer avec des œufs durs.

Eh bien, voilà comment réussir facilement la recette provençale de l’anchoïade. Tout le reste dépendra de vos goûts et de vos préférences. Bon appétit à vous !

Les cuisiniers professionnels utilisent ils le Thermomix?

Le Thermomix est toujours de mode ! Mis sur le marché il y a plusieurs années, cet outil d’aide à la cuisine est apprécié par des cuisiniers amateurs mais aussi et surtout par les grands chefs. Il est considéré comme un formidable matériel par ces derniers puisqu’il leur permet de gagner de précieuses minutes. Dans ce guide, vous allez découvrir le Thermomix si vous ignorez encore ce que c’est, les raisons pour lesquelles les cuisiniers professionnels en ont fait leur allié. Et si, malgré tout, ce robot de cuisine ne vous séduit pas (ce qui est le cas de certains chefs), vous pouvez trouver dans les alternatives que nous mentionnons celle qui vous convient. […]

La tarte au maroilles : un grand classique du Nord

La France a sans doute l’un des patrimoines  gastronomiques les plus fournis au monde. Elle le doit en grande partie aux fermiers. Du bon lait frais pour du bon fromage, ils en avaient le génie. Ce que vous allez découvrir à travers cet article est un vrai délice qui a résisté au temps et qui continue de faire parler de lui. Allons ensemble à la rencontre de l’héroïne qui, de Louis IV à nos jours continue de susciter et de satisfaire l’appétit des gourmets. C’est bien de la tarte au maroilles qu’il s’agit.

Aux origines de maroilles et de sa tarte 

Bienvenue en Thiérache !  Le maroilles provient d’un fromage plus ancien, fabriqué dès le VIIe siècle par les moines de l’abbaye de Maroilles, alors appelé le craquegnon. C’est à partir du Xe siècle que l’évêque de Cambrai suggère aux moines d’allonger l’affinage de ce fromage qui deviendra alors le maroilles.

La tarte au maroilles, encore appelée flamiche au maroilles, est une spécialité culinaire de Thiérache et de l’Avesnois. Cette légende culinaire du Nord a la particularité d’être délicieuse, de se manger autant en entrée qu’en plat principal, chaud ou froid, en pique-nique. Cette tarte est facile à faire et se décline en de nombreuses versions.

Comment préparer de la tarte au maroilles ? 

Même si la tarte au maroilles est accessible un peu partout comme dans le Restaurant la pâte brisée de Lille, sachez que vous pouvez la préparer cher vous. Tenez ! Voici une recette qui vous aiderait si jamais l’aventure vous tentait.

Les ingrédients 

Pour cuisiner une flamiche au maroilles pour 8 personnes en entrée ou pour 4 personnes en plat principal, il vous faut :

  • 250 g de farine
  • 20 g de beurre
  • 1 tasse de lait tiède
  • 10 g de levure de boulanger
  • 1 œuf
  • 1 pincée de sel
  • 500 g de maroilles
  • 3 cuillérées à soupe de crème fraîche épaisse

La préparation

Pour réussir la préparation, il faut :

  • faire lever la levure dans le lait tiède, puis déposer dans un saladier la farine
  • dans ce saladier, creuser une fontaine au milieu, verser dans le trou le beurre fondu, le lait et la levure, l’œuf et le sel, mélanger le tout.

Vous obtenez une belle pâte lisse. Maintenant, il faut :

  • étaler  la pâte dans une tourtière, laisser monter une heure à température ambiante
  • couper le maroilles en fines lamelles
  • tapisser la tarte avec toutes ces lamelles et les recouvrir de crème fraîche
  • mettre au four 45 minutes à 180 °C.

Surveiller la cuisson, la flamiche au maroilles doit être bien dorée.

Une fois votre tarte obtenue, servez chaud avec une salade de laitue assaisonnée ou une salade d’endive.

Anecdotes 

Le grand cinéaste Dany Boon a fait du maroilles l’icône des fromages de sa région dans son film «Bienvenue chez les ch’tis». Et ce n’est pas tout. En 1960, Nikita Khrouchtchev, alors chef d’État de l’URSS de passage à Lille, apprécia tellement ce fromage qu’il s’en fit livrer au Kremlin, selon la légende. 

Notre recette de soupe champenoise

Une idée de boisson simple pour relever vos instants de bonheur, au cours d’une petite fête en famille ou d’une chaude journée estivale ? Nous vous proposons la soupe champenoise. C’est un apéritif de Champagne composé de citron, de Cointreau, de sucre de canne liquide. À ces ingrédients, on ajoute du vin de champagne ou du mousseux. C’est une recette du niveau de marmiton. L’accord original se fait avec des framboises, de l’ananas, du melon, du sirop de grenadine… Mais comme tout cocktail, la soupe champenoise a plusieurs variantes. Il peut être décliné avec des fruits : liqueurs de fruits, sirop de fruits ou autre.

Découvrez notre recette de soupe champenoise.

Ingrédients

Pour 8 personnes, il vous faut réunir :

  • 100 cl de vin de champagne
  • 14 cl de citron vert
  • 14 cl de Cointreau
  • 7 cl de sucre de canne.

Préparation

Pour réaliser la soupe champenoise, il faut :

  • au préalable, mettre tous les ingrédients au frais pendant 1 heure de temps
  • mettre les ingrédients (citron, Cointrau, sucre de canne) dans un saladier et mélanger le tout
  • à l’heure de servir, ajouter le vin de champagne.

Comment varier la soupe champenoise ?

Pour apporter un brin d’exotisme ou une touche particulière à la soupe champenoise, laissez libre cours à votre imagination et votre sens de créativité.  Vous pouvez remplacer le vin de champagne par du mousseux. Ce n’est donc pas parce qu’il s’agit de la soupe de Champagne qu’il  faut s’empêcher d’innover et se cramponner au Champagne. Vous pouvez bel et bien substituer cette boisson par une autre. Un crément d’Alsace ou une blanquette de Limoux peut faire l’affaire. C’est vous qui décidez de ce avec quoi vous allez varier votre soupe champenoise.

Par ailleurs, les variations dépendent de la quantité de tel ou tel autre ingrédient que l’on emploie pour la composition du cocktail. Par exemple, certains ajoutent à la soupe quelques petits centilitres de Curraço à la place du Cointreau. Si vous voulez faire plus original, pourquoi ne pas tenter les fraises ? Alors, vous ajoutez ces dernières au cocktail une douzaine d’heures avant de le servir. Le goût n’en sera que plus savoureux. Les litchis ne sont pas non plus à négliger si vous voulez surprendre vos amis ou invités. Dans ce cas, ces superbes petits fruits prennent la place du Cointreau et à eux s’ajoute du Soho. Osez varier votre soupe champenoise !

Il est toujours bien de servir ce divin breuvage frais mais il serait plus délicieux sans glaçons !

À votre santé !

Cuisson du Rosbeef : Nos repères pour une cuisson parfaite

En gastronomie, quoi de meilleur que la réussite de la recette de ses plats préférés ? Vous connaissez sûrement le rosbeef ou rosbif et vous en avez consommé plusieurs fois, n’est pas ? Ce plat est apprécié par beaucoup de personnes. Cependant, la cuisson du rosbeef constitue pour certains le grand problème qui les empêche d’en consommer régulièrement. Voici les meilleurs repères pour réussir une cuisson parfaite de votre rosbeef.

Comment se présente le rosbeef ?

Roast-beef en anglais et « rosbif » en français, le rosbeef est de la viande de bœuf rôti à feu vif, de manière à ce que l’extérieur soit croustillant et que l’intérieur reste tendre. La cuisson consiste à griller ou à dorer de la viande de bœuf de façon à obtenir des filets de viande croustillants, non carbonisés et surtout tendres. Il faut comprendre que le rosbeef ne doit plus contenir de l’eau après cuisson ; il doit être moelleux. Il doit également libérer l’arôme d’une viande cuite non carbonisée et avoir la saveur délicieuse recherchée par les consommateurs. Découvrons comment obtenir un bon rôti de bœuf.

Points clés à prendre en compte

Pour obtenir du rosbif, vous avez besoin de la viande de bœuf d’au moins 500g, du sel, de l’ail, du poivron et du beurre ramolli. Vous avez également besoin d’une planche, d’un couteau bien aiguisé et d’un four.

  1. Le poids de la viande

Le poids de la viande de bœuf à rôtir est en lien avec le temps de cuisson. L’eau occupe une grande partie du poids d’une viande. Il faudra donc beaucoup de temps pour faire partir cette eau et obtenir de la viande croustillante. Cuire une viande de 750 g durera environ 22 minutes alors que la cuisson d’un rosbeef de 1 kg prendra une trentaine de minutes. Vous devez donc impérativement effectuer le salage sec. Cela consiste à dorer la viande dans du sel pour faire échapper une partie de l’eau contenue dans la viande. Ainsi, le temps de cuisson est quelque peu écourté.

  1. La température de cuisson

Le second point à prendre en compte pour bien cuire un rosbeef est la température de cuisson ou l’intensité du feu de cuisson. Il est préférable d’avoir un four en bon état afin d’éviter la carbonisation de votre rôti. Vous devez préchauffer votre four autour de 215 à 225 °C après avoir passé du beurre sur la feuille d’aluminium disposée à l’intérieur. Ensuite, vous y déposez votre viande et enclenchez la cuisson. Vous retournez de temps en temps la viande en vérifiant le temps de cuisson. En cas d’utilisation de cocotte, vous devriez d’abord passer du sel et du beurre sur toute la viande avant de le mettre sur le grillage. Vous devez au début l’asperger de jus de citron.

Rôti de bœuf : cuisson réussie ou ratée ?

Lorsque vous respectez ces deux points-clés, vous remarquerez que votre rosbeef est moelleux. Cela signifie que votre cuisson est réussie. Si le rosbeef présente un aspect dur, alors sachez que la cuisson n’est pas très bien réussie. Le temps de cuisson a été trop long.

Un autre moyen de vérifier les résultats de cuisson est d’utiliser un thermomètre pour mesurer la température au cœur du rôti de bœuf. Le thermomètre vous marquera 60 °C pour une cuisson à point et environ 55 °C pour une cuisson saignante.

Maintenant, vous n’allez plus vous casser les neurones pour savoir comment cuire un rosbif. Vous avez désormais une recette facile et rapide à réaliser.

Comment préparer une Croziflette ?

Vous cherchez une excellente idée de recette pour les grands appétits ? Nous en avons une pour vous. Elle s’appelle la croziflette !

Qu’est-ce que la croziflette ?

Pour votre culture générale, nous tenons à rappeler que la Croziflette est un plat originaire de la Savoie en France. Elle est très proche de la tartiflette. La différence principale est l’utilisation de crozets (pâtes savoyardes à base de sarrasin et coupées en petits carrés) au lieu de la pomme de terre pour la tartiflette. Comme cette dernière, la croziflette est composée de jambon cru de Savoie ou de lardon, de reblochon et d’oignon (source : meli-melo-en-cuisine.com)

Les ingrédients pour préparer la croziflette

La recette de la croziflette est simple. Pour préparer cet excellent plat, il vous faut :

  • 100 g de crozets natures (mais il en existe au sarrasin ou aux 3 céréales)
  • 20 cl de crème liquide entière
  • 25 cl de lait demi-écrémé
  • quelques tours de poivre du moulin
  • 1 pincée de sel
  • 1 gousse d’ail
  • 1 gros oignon
  • 150 g de poitrine de porc sans os
  • 100 à 150 g de reblochon au lait cru.

(source : pucebleue-jenreprendraibienunbout.blogspot.com)

Préparation de la croziflette

Entrons maintenant dans la phase la plus intéressante qui est celle de la préparation. Pour ce faire, il faut :

  • préchauffer le four à 180 °C
  • verser le lait et la crème dans une casserole
  • ajouter du sel, quelques tours de poivre du moulin et la gousse d’ail épluchée, dégermée et pressée au presse-ail 
  • remuer
  • ajouter ensuite les crozets
  • placer sur feu doux et laisser cuire 6 minutes en remuant bien régulièrement.

Parallèlement, il faut :

  • dégraisser la poitrine de porc 
  • retirer la couenne si besoin et détailler en gros lardons ; les colorer à feu vif dans une poêle antiadhésive sans ajouter de matière grasse
  • éplucher et laver l’oignon ; le détailler en fines lamelles et les ajouter aux lardons.

Laisser au four et revenir quelques minutes après. Maintenant, il faut :

  • ajouter cette préparation aux crozets
  • bien remuer et poursuivre encore la cuisson 2 minutes
  • couper le reblochon en 2 ; réserver une moitié ; retirer la croûte de l’autre moitié et la détailler en petits cubes, puis les ajouter aux crozets.
  • remuer et poursuivre la cuisson encore 2 minutes sans cesser de remuer.

Cette préparation doit être versée dans un plat à gratin et placé au four pendant 20 minutes. Au bout de ce temps, ajouter l’autre moitié de reblochon réservé coupé à l’horizontal côté croûte sur le dessus. Poursuivre la cuisson 15 minutes encore.

Servir tout de suite avec une belle salade verte. Et voilà ! Votre croziflette est prête !

Très bonne dégustation à vous ! N’oubliez pas de nous inviter.